Origines géographiques

Toute l’histoire La Cropte jusqu’à la révolution renvoie au Périgord et à la Dordogne.

La Cropte (aujourd’hui Lacropte) est situé à une trentaine de kilomètres de Périgueux.

La commune de Chantérac est à une trentaine de kilomètres de Lacropte

Mais on trouve un peu partout en Dordogne des traces ‘La Cropte’ :

Les premières mentions de la famille de La Cropte se trouvent être des donations à l’abbaye de Chancelade, située à la périphérie de Périgueux.

  • Bertrand de La Cropte († 1446) est évêque de Sarlat.
  • Saint-Allais situe des sépultures La Cropte dans les églises d’Abzac et de Saint-Privat.

La famille de La Cropte essaime dans la région, donnant naissance à plusieurs lignées.

  • La Cropte-Thénon, éteinte au XIV° siècle : Thénon, canton du département de la Dordogne, est situé à 30km de Lacropte
  • La Cropte de Lençais, éteinte en 1521 à la quatrième génération en la personne de Bertrand de La Cropte. Les armes La Cropte figurent encore sur la façade du château de Lanquais, à moins de 40 km au sud de Lacropte.
  • La Cropte de Saint-Abre, ou de Saint-Abre et de La Maynardie éteinte au 18°siècle : Saint-Abre est l’ancien patronyme de la commune de Tocane-Saint-Apre, située à 60 km de Lacropte ; Une recherche Internet sur La Maynardie renvoie à Saint-Privat, en Dordogne, à 50 km environ de Lacropte.
  • La Cropte de Bourzac, éteinte au XIX° siècle : La commune de Nanteuil-Auriac de Bourzac se situe en limite nord-ouest de la Dordogne, à environ 80 km de Lacropte.
  • L’abbaye de Cadouin, à 50 Km de Périgueux, garde du XIVème siècle  le souvenir de deux abbés, , Pierre de La Cropte († 1334) et son neveu Hugues († 1363) .

Pierre est quelquefois confondu avec Pierre (IV) de La Cropte de Lançais ce qui est un anachronisme, la branche Lançais n’ayant été fondée qu’un siècle plus tard.

Cette abbaye fondée en 1115  dut sa renommée à une pièce de tissu vénérée comme ayant été le linge entourant la tête du Christ lors de sa mise au tombeau. On sait aujourd’hui de façon certaine qu’il n’en est rien et qu’il s’agit d’une pièce tissée en Egypte au début du XIIème siècle.